LA 1RE DLM AU COMBAT : CHARS ET BLINDES DE CAVALERIE, 1939-1940
LA 1RE DLM AU COMBAT : CHARS ET BLINDES DE CAVALERIE, 1939-1940
LA 1RE DLM AU COMBAT : CHARS ET BLINDES DE CAVALERIE, 1939-1940
LA 1RE DLM AU COMBAT : CHARS ET BLINDES DE CAVALERIE, 1939-1940
LA 1RE DLM AU COMBAT : CHARS ET BLINDES DE CAVALERIE, 1939-1940
LA 1RE DLM AU COMBAT : CHARS ET BLINDES DE CAVALERIE, 1939-1940
LA 1RE DLM AU COMBAT : CHARS ET BLINDES DE CAVALERIE, 1939-1940
LA 1RE DLM AU COMBAT : CHARS ET BLINDES DE CAVALERIE, 1939-1940
LA 1RE DLM AU COMBAT : CHARS ET BLINDES DE CAVALERIE, 1939-1940
LA 1RE DLM AU COMBAT : CHARS ET BLINDES DE CAVALERIE, 1939-1940

LA 1RE DLM AU COMBAT : CHARS ET BLINDES DE CAVALERIE, 1939-1940

L20160235
En stock
37,87 €
Parution

La question cruciale des divisions cuirassées initiée par le colonel de Gaulle en 1934 avec sa croisade pour l’armée de métier, a occulté, vis-à-vis du grand public, un élément majeur du développement de l’armée française durant la période du réarmement : oui, la France disposait, dès l’avant-guerre, de divisions légères mécaniques (DLM) qui n’avaient de légères que le nom. Fortes de leurs 300 engins blindés dont 250 chars (Somua, Hotchkiss et AMR Renault à chenilles) et 50 automitrailleuses Panhard, de leurs trois bataillons de dragons portés sur motos et voitures tous terrains et de leurs 36 pièces d’artillerie de 75 et 105 tractées, elle constituaient, peu ou prou, l’équivalent français des Panzerdivisions. Mieux, le concept de la DLM était né en France trois ans avant que l’idée ne s’impose outre-Rhin.

 

Paiement Sécurisé

 

Livraison

  Appelez-nous

(+33) 01.79.75.05.50

 

C’est l’histoire de la première de ces grandes unités françaises d’un type nouveau que ce beau livre raconte. Une histoire faite de vitesse, de fureur, d’essence, de poudre et de sang. À l’aube du 10 mai 1940, la 1re division légère mécanique — la 1re DLM — s’élance sur son objectif : rejoindre le plus vite possible les Pays-Bas, en pointe de l’armée Giraud, dans le cadre du trop ambitieux plan allié visant à la jonction de l’ensemble des forces occidentales face au déferlement hitlérien.

Ce plan échouera hélas, mais les hommes de la 1re DLM connaîtront leurs plus belles heures au cours de ces semaines de ruées et contre ruées mécaniques qui les conduiront à travers les plaines de Belgique et des Flandres, dans la bataille de la forêt de Mormal puis, à front renversé, à la reprise de haute lutte de Mont-Saint-Éloi.

Échappés de l’enfer de Dunkerque, nombre de ces hommes vivront, réarmés et rééquipés, les derniers combats sur le sol de France, sans jamais avoir éprouvé le sentiment d’être vaincus.

Plus de 450 photographies d’époque, 35 profils des principaux matériels de combat, 15 cartes des opérations et engagements, les insignes des corps, un texte haletant. Le plus bel hommage rendu à nos cavaliers mécaniques et à nos artilleurs volants, précurseurs des divisions blindées de la Victoire.

Auteur 1
Erik Barbanson
Date de publication
Réédition de novembre 2021
Pages
152
Illustrations
Plus de 450 photographies d’époque, 35 profils des principaux matériels de combat, 15 cartes des opérations et engagements
Couverture
Reliée
Langue
Français
Editeur
HISTOIRE & COLLECTIONS
EAN
9791038012141
Avis à propos du produit
0
1★
0
2★
0
3★
0
4★
3
5★
10/10


Basé sur 3 avis

  • 5

    Ce livre est génial et instructif.

  • 5

    Épisode très peu connu en Normandie

  • 5

    Pour une fois que l’on parle des troupes française ??



Vous aimerez aussi

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...