De l'AMX 13 au Leclerc - Les chars...

De l'AMX 13 au Leclerc - Les chars français de la Guerre Froide

L20210149
28,34 €

Forts du développement de plusieurs machines de guerre qui ont marqué leur temps, les Ateliers de Construction d’Issy-les-Moulineaux ont été l’un des fleurons de l’industrie militaire française. C’est sur eux que va notamment s’appuyer l’Armée française, au sortir de la Seconde Guerre mondiale, pour commencer un ambitieux programme de réarmement.

 

Paiement Sécurisé

 

Livraison

  Appelez-nous

(+33) 01.79.75.05.50

 

Ainsi va être développé le char léger AMX 13 qui va connaître un incroyable succès, aussi bien sur le territoire national qu’à l’exportation, grâce à son faible coût, sa mobilité et son canon de 75 mm à haute vitesse initiale.

Mais la montée en puissance du Pacte de Varsovie impose de mettre au point un Main Battle Tank capable de contrer les T-54/55 soviétiques qui « menacent » de déferler sur l’Europe de l’Ouest. Rapide et affichant une excellente puissance de feu grâce à sa pièce de 105 mm, le char AMX 30 est l’un des symboles du renouveau des armées françaises.

Mais ces dernières, durant la Guerre froide, se retrouvent engagées dans une course à l’armement qui donnera naissance au char Leclerc capable, selon ses concepteurs, de théoriquement toucher avec son canon de 120 mm, en une minute, sept cibles mobiles à 3 000 mètres tout en roulant à 50 km/h en tout-terrain. Un engin susceptible de s’opposer aux vagues de T-72 et autres T-80 !

Par ailleurs, la France possède une forte expérience dans le domaine des véhicules de combat à roues, dont l’un des matériels les plus marquants est le char à roues AMX 10RC armé d’un canon de 105 mm qui fit la démonstration de ses capacités durant l’opération « Daguet » en 1991.

Auteur 1
Date de publication
Pages
Illustrations
Couverture
Souple
Langue
Français
Editeur
EAN

Vous aimerez aussi

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

Product added to wishlist