PERCEZ ! - La 2 Panzer Division dans la poche de Falaise-Chambois du 13 au 23 août 1944
PERCEZ ! - La 2 Panzer Division dans la poche de Falaise-Chambois du 13 au 23 août 1944
PERCEZ ! - La 2 Panzer Division dans la poche...
PERCEZ ! - La 2 Panzer Division dans la poche...

PERCEZ ! - La 2 Panzer Division dans la poche de Falaise-Chambois du 13 au 23 août 1944

L20220305
En stock
20,85 €
Parution

Après avoir combattu depuis le 12 juin 1944 pour tenir Caumont-l'Éventé face à la 1st US Infantry Division, la 2.Panzer-Division forte de 16 700 hommes perd 12% de ses effectifs en juin, car ses unités arrivent les unes après les autres. Si elle s'en sort bien en juillet, il n'en est pas de même pour l'offensive de Mortain où elle accuse des pertes sévères.

Le 11 août, il ne lui reste plus que l'équivalent d'une compagnie blindée sur les huit et 50% de ses soldats. Épuisés, affamés, ils n'ont pas le temps de se remettre de ces combats qu'ils doivent déjà partir pour s'opposer aux troupes du XVth US Army Corps qui viennent de s'emparer d'Alençon. Ne disposant pas du temps nécessaire pour se réorganiser, les unités de la 2.Pz.-Div. arrivent sur Carrouges pour être prises à partie par une unité adverse fraîche, motivée et superbement armée : la 2e DB du général Leclerc.

Puis l'inévitable survient. Les Alliés se rapprochent dangereusement, dessinant une poche de 25 km2 dans laquelle vont être rapidement pris au piège les restes de la 7. Armée et le Panzergruppe Eberbach dont relève la 2.Pz.-Div. C'est la déroute allemande et c'est chacun pour soi, un véritable chaos. Pourtant, les officiers de la 2.Pz.-Div. ne s'avouent pas vaincus. Ils organisent tant bien que mal les survivants de leur division pour tenter d'échapper à l'enfer.

Le seul mot d'ordre est alors : « Percez ! »

Huit ans passés aux côtés des vétérans de la 2.Pz.-Div. ont permis à Didier Lodieu de collecter un grand nombre de récits et de photos concernant cette période d'engagement de cette division. Jamais, un livre n'aura présenté autant de témoignages sur la poche de Falaise provenant d'une seule unité. Fidèle à l'exactitude, il a confié ses écrits à la direction du mémorial de Montormel qui s'est attachée à localiser les récits des vétérans et à apporter sa connaissance du théâtre d'opération.

 

Paiement Sécurisé

 

Livraison

  Appelez-nous

(+33) 01.79.75.05.50

 

Une fois en place avec peu d’éléments, ils constituent des positions défensives entre Caumont-L’Eventé et Bérigny, en attendant les restes de la division. Inévitablement, les Américains attaquent en force avec des divisions d’élite, telles la 29th US Inf Div, la 2nd US Inf Div et la 1st US Inf Div. C’est un véritable duel à mort que se livre les deux camps.

Rapidement, les Fallschirmjäger perdent entre 300 et 400 hommes par jour, à peine remplacés. Ils manquent d’appuis lourds et la Luftwaffe est absente du ciel. C’est donc à eux d’éliminer les chasseurs bombardiers à la Flak ou la mitrailleuse. Hormis la brigade de canons d’assaut du corps Meindl, ils ne disposent d’aucun blindé pour les aider, alors qu’ils doivent faire face à quatre bataillon blindés…

Un livre poignant et inédit rédigé à l’aide de témoignages et de rares documents d’archives difficiles à consulter qui viendra compléter votre bibliothèque

Auteur 1
Didier Lodieu
Date de publication
Juillet 2014
Pages
219
Illustrations
Environ 50 photos
Couverture
Brochée
Langue
Français
Editeur
Auto-édition
EAN
9782846731836

Vous aimerez aussi

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...